Menu

Twitter 0.1

accueil / portfolio / Twitter 0.1

Twitter 0.1

Linogravure

Depuis une paire d'années déjà, c'est ma lubie : je chine de vieux bouquins remplis d'estampes, à l'affût de ce qui pourrait devenir une future plaque de lino à imprimer. Faut dire que ce type d'ouvrages ne manque pas sur les vide-greniers, principalement sous forme d'anciens manuels scolaires, mes favoris étant les plus illustrés comme les manuels de sciences naturelles, de leçons de choses et de physique-chimie. Cela dit on n'est pas à l'abri d'une belle gravure sur bois dans un bouquin d'histoire ou de lecture à morale.

Les illustrations de l'époque sont remarquables, c'est donc en toute logique que les éditeurs s'asseyaient un tantinet sur les droits d'auteurs : j'ai vu peu d'ouvrages citer ses illustrateurs, et en règle générale leurs noms n'apparaissent que lorsqu'il est intégré dans la matrice par le graveur lui-même. Jouant moi-même aux copistes, j'essaie de conserver le mieux possible la signature de l'auteur initial quand elle est présente.

J'ai un faible pour les planches d'anatomie, on en trouve des fantastiques en cherchant bien, et sont un très bon entrainement pour manier la gouge. Celles d'animaux sont tout aussi belles et moins courantes, alors on va pas s'en priver dédé.

L'illustration d'origine est tirée d'un manuel scolaire, Sciences naturelles du brevet élémentaire de Brémant (1933). L'illustrateur n'est pas mentionné.

Linogravure 15 x 21 cm, papier Hahnemühle 230g 22 x 32 cm, encres Caligo Safe Wash, 25 exemplaires.

Et pour l'occasion, j'ai même bricolé une vidéo sur la réalisation de cette linogravure. Bande de veinards.

Share